Charte architecturale,urbanistique et paysagère du centre historique de MEKNÈS, 2010

La médina de Meknès comme la plupart des tissus traditionnels a été fondée et développée sur la base d’une tradition séculaire qui s’est confectionnée au fil des siècles  par le foisonnement des civilisations, le brassage des cultures et l’accumulation des savoir-faire.

Malheureusement les changements sociaux, technologiques et politiques contemporains ont généré des transformations dont les conséquences affectent directement la qualité du cadre bâti et de l’espace urbain. Il en résulte un phénomène de dégradation difficilement maîtrisable et une perte progressive des éléments identitaires de la ville et de ses valeurs fondatrices.

Dès lors, les gestionnaires de ces espaces sont confrontés à un double défi :

  • Comment assurer la pérennité des anciens tissus  pour les générations futures comme témoins des civilisations passées tout en répondant aux nouvelles exigences?
  • Comment préserver les éléments clés qui font l’identité de ces espaces et leur valeur tout en leur permettant un renouvellement harmonieux ?

Les expériences passées ont démontré la limite des moyens mis en place jusque là : les règlements et normes  en vigueur ne peuvent mettre fin aux outrances,  de même les fonds allouées aux opérations de sauvegarde et de mise en valeur ne peuvent faire face à l’ampleur et la complexité du phénomène.  Dès lors une réflexion a été menée par le Ministère de tutelle pour la mise en place de nouveaux outils permettant de susciter l’adhésion de tous les intervenants. C’est dans ce sens que l’Agence urbaine  a procédé, en parfaite concertation avec ses partenaires locaux, à l’élaboration  de la présente charte architecturale et ce conformément aux orientations ministérielles.

L’objectif de ce document est de mettre en place un outil incitatif sous forme de charte consensuelle qui permettra de disposer d’un cadre référentiel, favorisant la conservation de l’existant et une meilleure planification de la production future.

La charte architecturale est un outil d’orientation et d’encadrement mis  à la disposition de tous les intervenants dans le cadre bâti de la médina, afin de mieux la préserver et d’encadrer son évolution. Elle constitue un document de conseil auquel chacun devrait se  référer dans les domaines suivants:

  • Préservation et revitalisation du patrimoine ;
  • Mise à niveau et requalification urbaine ;
  • Accompagnement et assistance technique ;
  • Sensibilisation et  vulgarisation.

En outre, cette charte permet aussi de fixer les règles et les normes d’interventions à l’intérieur de ce tissu, comme elle s’inscrit dans une optique de sensibilisation aux spécificités architecturales et urbanistiques locales et traite des aspects se rapportant notamment aux:

  • Paysage urbain ;
  • Cadre bâti ;
  • Espaces publics ;
  • Mobilier urbain.

Ce document a été élaboré sur la base d’un diagnostic détaillé et d’une analyse concertée permettant de faire ressortir :

  • Les éléments structurants qui font  l’identité de la médina de Meknès et  leur mutation ;
  • Les contraintes  auxquelles est confronté le tissu ;
  • Les besoins nouveaux à prendre en considération ;
  • Les entités et ensembles homogènes ayant des caractéristiques spécifiques.

Le diagnostic a abouti à la proposition d’une charte architecturale qui constituera  un document de référence à tout intervenant dans le tissu ancien de la médina. Ce document est destiné à vulgariser et à mettre en exergue les prescriptions nécessaires pour la conservation des bâtiments traditionnels, mais aussi les actions à mener pour l'embellissement des constructions existantes, ainsi que les conditions d'intégration des bâtiments nouveaux, la rénovation ou la création de devantures commerciales, les aménagements de l’espace public : pavage, éclairage, intégration des éléments nouveaux…

La charte fixe les règles d’intervention dans les différentes entités et zones tout en mettant l’accent sur leur spécificité. Il ne s’agit pas d’une reprise stricte des éléments existants mais d'ouvrir la voie à un  renouvellement urbain harmonieux qui  permettra aux maîtres d’œuvre d’explorer de nouvelles pistes en matière de recherche architecturale, aux collectivités et autorités locales de mieux programmer leurs actions,  et aux usagers une réappropriation de l’espace et une implication effective dans la gestion de leur espace de vie.

Cette charte permet de décrire les éléments à mettre en valeur, ceux à bannir ou à proscrire, sous forme de fiches explicites permettant une lecture aisée aussi bien pour  les maîtres d’œuvre ainsi que pour les usagers.  Elle traite notamment les volets suivants:

  • Paysage urbain : mettre en évidence les principaux traits du paysage, et sa relation avec son environnement ;
  • Cadre bâti : ressortir les éléments extérieurs qui composent le cadre bâti ;
  • Espace public et mobilier: étudier ses dimensions à travers les composantes physiques qui le délimitent spatialement, son usage comme lieu de vie et de convivialité, sa conception et la place qu’il occupe en tant que repère dans la ville et lieu de vie…